Bienvenue sur le site présentant l'histoire de la Turbie.

Ce site, présenté par un citoyen passionné par son village  a pour but de vous faire découvrir la richesse de son histoire et de son patrimoine, la beauté de son site et de son terroir, et la qualité de vie issue de ses traditions inscrites dans l'histoire locale.

Du mont Bataille au plateau de la Tête de Chien, dans la perspective du mont Agel, superbe et dominateur,  tout le territoire de La Turbie, surplombant la principauté de Monaco, se présente aux visiteurs tel un merveilleux balcon suspendu au-dessus de la principauté de Monaco et la vaste étendue marine

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions en utilisant notre formulaire de contact.

Alors comme on le dit en turbiasque, "Buona visita !"

Document original : Archives départementales des Alpes-Maritimes, cote 3E67/15, manuscrit de la Maison Rossetto, notaires.

*0 Posteri, Torbio,
Siote informât! si corne li quatre Marzo 1705 li Fronces! hanno passato il fiume Varo, e li ondeci detto all'ore otto sono venuti tre distacamenti - uno dolla parte d'Eza, questo è stato il primo che hanno interpelato la resa del forte e luogo che era detto distacamento composta di cento soldati incina in quanta al luogo non piutando resistere si è soflo-messo il Forte havendo il contondante di tal distacamento interpelato quello dello Forte quai si ritrova atteso s'ascopa dello Forte, - Signor Bartho Blaveto Governatore che si essi portato corne si dicevo per Sospello, comandato da un Sergente La Palma con nove invalidi e venti huomini di militio del luogo di Peglia comandati dal Signor Giacomo Barelli luogotenente di essi si è reso senza haver tinto n'anche un colpo di fucile [...].
Li 12 Marzo si è daflo principio per dis-truger il Forte e oltre li 15 Aprile si sono tinto due quali honno fatto gêner mina e li due altre quali fecero pocha. Li 4 Maglio se tirarono due altre al maschio quali fecero cader la metta del maschio délia Tore cosa veramente degna d'esser detta Torre conservata ma da Francesi distrutta."


Traduction proposée :

"A la postérité LATURBIE

Vous êtes informés comment le 4 mars 1705 les Français après avoir passé le fleuve Var se présentèrent le 11 mars avec 3 détachements - dont un venant d'Eze composé de 100 soldats pour demander le premier la reddition du Fort et du lieu qui ne pouvant se défendre se rendirent. Le Fort était tenu par un Sergent, La Palma, avec 9 invalides et 20 hommes de la milice de Peille sous les ordres du lieutenant Giacomo Barelli, le Gouverneur Barthélémy Blaveto s'étant retiré à Sospel. Le lieutenant s'est rendu sans qu'aucun coup de fusil ne fût tiré.
Le 12 mars il avait été retenu le principe de détruire le Fort. Le 15 avril, sur les 4 mines posées, 2 éclatèrent et les 2 autres firent long feu. Le 4 mai, 2 autres mines placées au fût central firent tomber la moitié de la Tour, fait digne d'être dit cor cette Tour conservée intacte fut détruite par les Français."

Le Trophée après le démentèlement de 1705