Bienvenue sur le site présentant l'histoire de la Turbie.

Ce site, présenté par un citoyen passionné par son village  a pour but de vous faire découvrir la richesse de son histoire et de son patrimoine, la beauté de son site et de son terroir, et la qualité de vie issue de ses traditions inscrites dans l'histoire locale.

Du mont Bataille au plateau de la Tête de Chien, dans la perspective du mont Agel, superbe et dominateur,  tout le territoire de La Turbie, surplombant la principauté de Monaco, se présente aux visiteurs tel un merveilleux balcon suspendu au-dessus de la principauté de Monaco et la vaste étendue marine

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions en utilisant notre formulaire de contact.

Alors comme on le dit en turbiasque, "Buona visita !"

Le passage des Alpes se faisait, de préférence, par Susa, avant que la via Julia Augusta, grande voie historique à l'abri des neiges d'hiver ne fut établie définitivement en 12 av. J.C.

Dans le "Theatrum Sabaudiae", paru en 1682 en Hollande et réédité en 1984 par les Archives de Turin, on relève les indications suivantes : ... L'An île triomphe de Suso a été érigé pour célébrer les victoires d'Auguste quand il retourna en Italie. Gioffredo, historien du duc de Savoie, a pu y lire en 167] :
IMP.CAESARI.AUGUSTO. DIVI.F.PONTIFICI.MAXIMO.TRIBUNIC.POTESTANTIS.XV.IMP.XIIII "Empereur César Auguste, fils du divin César grand Pontile tribun pour la XVème fois, empereur pour la Xllll fois."

Rien donc de surprenant à ce que ce monument de Susa, avant Gioffredo, ait été pris pour le Trophée et confondu avec les ruines de La Turbie. Dans le "Theatrum Sabaudiae" on relève à ce sujet '."Gioffredo a affirmé gué l'inscription dont parle Pline est l'inscription du trophée d'Auguste érigé aux Alpes Maritimes, où se trouve actuellement la cité de La Jurbia, dans le diocèse de Nice, comme il sera incontestablement démontré dans l'Histoire des Alpes Maritimes bientôt à l'impression. " 

En ce qui concerne les dates d'érection, Jules Formigé dans son ouvrage le Trophée des Alpes" (CNRS édité en 1949) et Nino Lamboglia dans "Le Trophée d'Auguste à La Turbie", s'accordent sur l'époque d'érection déduite de la lecture de l'inscription, à savoir entre les ans 7 et 6 avant J.C.. Jules Formigé écrit : "D'aprés son inscription, le monument date de 7, 6, av. J.C. Il ne semble pas qu'il ait pu être conçu avant 10, 9, av. J.C. puisque c'est à cette date que Cottius et ses cinq cités traitèrent avec Auguste auquel ils élevèrent l'Arc de Susa entre l'on 8 et l'an 7 avant J.C. Auguste ayant fait son troisième voyage en Gaule en l'an W av. J.C., c'est peut-être alors que la construction du Trophée des Alpes fut décidée".

De son côté, Nino Lamboglia indique : "... limites chronologiques de la I7ème consécration de la puissance tribunitienne à Auguste entre le premier juillet de l'an 7 et le 30 juin de l'an 6 av. J.C."

Reconstitution selon Jules FORMIGE
Musée TUCK

Le Trophée selon P GIOFFREDO